Vous êtes ici :  AccueilNotre villageHistoireVie quotidienne au XIXe

Vie quotidienne au XIXe

<- Retour

LA GUERRE DE TRENTE ANS

En 1620 des troupes de Wallenstein, venant des Pays-Bas arrivèrent dans notre région. Près d'un millier de cuirassiers dont surtout des Hollandais et des Wallons établirent leur cantonnement dans la région de Burnhaupt. Les habitants durent leur fournir le pain, la viande, le vin, la paille, le foin et l'avoine. Cette année-là un habitant de Burnhaupt-le-Bas tua un soldat. En guise de représailles les habitants des 2 Burnhaupt, de Balschwiller et de Bernwiller durent payer la somme de 5 000 Thaler d'empire. De plus deux citoyens de Burnhaupt-le-Bas furent emmenés comme otages à la prison de Colmar.
En 1635, les soldats du duc de Rohan incendièrent des maisons dans les 2 villages. Accueillis et acclamés en libérateurs par les protestants, et détestés par les catholiques comme occupants ennemis, les Suédois se comportèrent en conséquence. Dans le Sundgau, de nombreux paysans furent pendus. Des atrocités commises dans la forêt de Schweighouse et de Pont d'Aspach ont laissé de nom de "Schinderwald" à cet endroit. Dans toute une partie de l'Alsace règnait  alors une famine sans nom. En novembre 1633, les troupes  impériales sont à nouveau maîtres en Alsace. Les fonctionnaires autrichiens s'adressèrent alors au gouvernement de Brisach pour demander la libération des deux maires de Bernwiller et Burnhaupt. Ceux-ci avaient été emprisonnés en février de la même année, pour avoir sollicité de leurs administrés la participation à l'insurrection des paysans du Sundgau.
Durant toute la guerre de Trente Ans le village a été détruit, pillé et abandonné par ses habitants. Une partie de la population décimée par la famine et la peste avait définitivement disparue. En 1632, le nombre d'habitants était de 370, il n'en comptait plus que 60 vingt ans plus tard. Il ne restait que trois maisons, quelques hommes. De nombreux loups étaient signalés autour du village.

LA FIN DU XVII ème SIÈCLE

Après 1648, il y eut de fortes immigrations dans toute l'Alsace, à Burnhaupt-le-Haut ils venaient surtout de Souabe, du Tyrol et de la Suisse.
EN 1663 on comptait 166 habitants à Burnhaupt-le-Haut. Le roi Louis XIV offrit en 1660 le comté de Thann dont faisait partie notre commune au cardinal Mazarin. Par héritage ce territoire parvint ultérieurement aux Grimaldi et à Monaco. Le prince de Monaco porte encore de nos jours le titre de comte de Thann.
Entre 1672 et 1678 règne la guerre des Hollandais. Le couvent de l'Oelenberg fut également touché. Turenne prit le couvent sous sa protection ainsi que ses dépendances parmi lesquelles figurait Burnhaupt-le-Haut. C'était en mai 1674.

Retour en haut de page
Haut de page