Mercredi 05 Août 2020 - 21:12 - St Abel

Actualités

<- Retour

L’Etat d’urgence sanitaire a pris fin le 10 juillet. Mais une vigilance particulière reste nécessaire pendant plusieurs mois. Une circulaire du 16 juillet  détaille les principales mesures en vigueur. Notamment :

  1. Le port du masque de protection est obligatoire pour toute personne de 11 ans ou plus dans les lieux suivants :

- les salles d’audition, de conférence, de réunion, de spectacle et cinéma, les salles polyvalentes,  associatives, de quartier et multimédia, les cabarets ;

- les chapiteaux, tentes et structures itinérantes ;

- les salles de jeux des casinos ;

- les établissements d’enseignement artistique ;

- les musées, bibliothèques et centres de documentation ;

- les établissements d’activités physiques et sportives, y compris les stades et les hippodromes ;

- les établissements de plein air ;

- les restaurants et débits de boissons ;

- les espaces des hôtels et autres lieux d’hébergement permettant des regroupements (hall d’accueil, salons, salles de restauration,…) ;

- les établissements de culte ;

- les véhicules et espaces de transport public (bus, cars, tramways, trains, stations, gares) ;

- les véhicules des petits trains touristiques ;

- les taxis, VTC et véhicules utilisés pour le covoiturage ;

- les aérogares et les avions (masque de type chirurgical à usage unique dans ce dernier cas).

Par dérogation, le port du masque n’est pas obligatoire dans les situations suivantes :

-pour assister à un spectacle ou une projection cinématographique, lorsque les personnes accueillies sont assises dans le respect de la distance minimale d’un siège libre ;

-au restaurant , lorsque les personnes accueillies sont assises à leur table ;

-pour les candidats à un concours ou un examen lorsqu’ils sont assis ;

-pour la pratique d’une activité sportive ou artistique ;

-dans les lieux de culte, pour l’accomplissement des rites qui nécessitent de retirer le masque.

  1. Aucun événement réunissant plus de 5000 personnes ne peut se dérouler jusqu’au 31 août 2020.
  1. Les rassemblements, réunions ou activités de plus de 10 personnes sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public sont à déclarer au préfet, 3 jours francs avant le début de la manifestation en complétant l’un des deux formulaires en pièces jointes. Envoyer la déclaration à l’adresse mail :

 Sont exemptés de déclaration :

  • les rassemblements, réunions ou activités à caractère professionnel
  • les services de transport de voyageurs
  • les établissements autorisés à recevoir du public (cf. ci-dessous)
  • les cérémonies funéraires
  • les visites guidées organisées par des professionnels
  1. De même, les établissements susceptibles d’accueillir plus de 1500 personnes sont tenus d’informer le préfet 72 heures à l’avance de leur souhait d’accueillir du public en utilisant la même adresse mail.
  1. Des établissements recevant du public restent fermés :
  • les établissements destinés à des expositions, des foires-expositions ou des salons. Par exception, ces établissements peuvent ouvrir pour organiser des épreuves de concours ou d’examens.
  • les salles de danse
  • les discothèques
  1. Les autres établissements recevant du public doivent continuer à mettre en œuvre les mesures permettant le respect des règles d’hygiène et de distanciation :
  • les personnes accueillies ont une place assise, une distance minimale d’un siège  étant laissée entre les sièges occupés par chaque personne ou groupe de moins de 10 personnes venant ensemble,
  • les espaces permettant les regroupements (buvette, foyer, etc.) sont aménagés en garantissant le respect des mesures d’hygiène et de distanciation,

-      une même table est occupée par des personnes venant ensemble dans la limite de 10 personnes,

-      une distanciation minimale d’un mètre est garantie entre les tables occupées ou une paroi fixe ou amovible sépare les tables occupées,

-      les pistes de danse dans les salles polyvalentes, les chapiteaux ou les restaurants ne pourront pas être organisées,

-      les vestiaires collectifs sont fermés.

  1. L’exploitant peut limiter l’accès à son établissement. Il informe le public par voie d’affichage.

 

Pièces jointes :